Crise sécuritaire au centre du Mali: Tabital Pulaakuu apporte son aide aux victimes peules

En compassion pour les victimes de la crise sécuritaire au Mali, Tabital Pulaaku international a tenu une conférence de presse ce vendredi 26 avril, à la Maison de la presse. L’objectif de cette conférence était de présenter les condoléances aux victimes des atrocités au Mali. Des enveloppes ont été apportées aussi pour appuyer financièrement les déplacés.

 

Pour la résolution de la crise multidimensionnelle caractérisée par des exactions des civils en général et des Peuls en particulier, l’association TabitalPulaaku n’est pas restée en marge. A cet effet, les différentes directions de ladite association, en synergie d’action, ont animé une conférence pour apporter aide morale et financière aux victimes des atrocités.  Les pays qui ont effectué le déplacement étaient : la Sierra Léone, le Niger, le Togo, la Mauritanie, le Sénégal, le Burkina Faso, le Nigeria, le Cameroun et la Guinée Conakry.

Au cours de cette conférence, les représentants des différents directoires de Tabital Pulaaku international ont tous pris la parole à tour de rôle. Une occasion pour le représentant du Sénégal de rappeler que les Peuls sont des Africains comme tout le monde. « Les Peuls ont vécu 7 mille ans avant les dynasties égyptiennes. Les Peuls ne sont pas des extraterrestres. Nous sommes des Africains comme tout le monde », a-t-il déclaré. Pour poursuivre, il ajouterait que « ceux qui disent que les Peuls n’ont pas de pays racontent des bêtises ».  Par rapport à la sortie de crise, il a souhaité la création d’un comité de plaidoyer, de soutien, de solidarité à l’ensemble du peuple malien. « Au Sénégal, nous en avons déjà créé », indique-t-il. Pour lui, nous devons prier ensemble pour que la paix revienne au Mali et dans la région toute entière.

Car, si ces violences continuent, ce ne sont pas les initiateurs qui vont avoir des problèmes, mais plutôt les Africains. Conscient que toute la région est affectée par cette crise, le représentant du Sénégal en appelle les Africains à l’union et à la solidarité. «Laissons les détails derrière nous, soyons ensemble, soyons solidaires pour que la paix revienne dans la région », propose-t-il.

Quant au représentant de la Guinée Conakry, celui-ci voit en cette conférence un moment de réveil, de sursaut, de compassion et de solidarité nationale et internationale. Il estime que nous devons rester sereins jusqu’à ce qu’on trouve une solution en harmonie avec toutes les composantes socioculturelles de toutes nos communautés.

Rappelons que les pays hôtes ont tous apporté une aide financière pour la prise en charge des déplacés. Selon les organisateurs, le Sénégal a apporté une aide de 10 mille dollars. La Sierra Léone, pour sa part, a contribué à hauteur de 1 500 dollars et la Guinée, 12 000 dollars, pour ne citer que ces pays.

Oumar SANOGO

SourceLe Démocrate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *