Lutte contre la rougeole au Mali : C’est parti pour une semaine de vaccination

Elle permettra de vacciner 3,5 millions d’enfants de 9 mois à 5 ans, pour un coût global de 1 338 739 816F CFA

 

Lancée le 7 mai dernier sur le terrain Chaaba de Lafiabougou,  cette campagne de vaccination,allant du 7 au 13 mai 2019, concerne les enfants de 9 à 59 mois. Parrainée par le président de la République, la cérémonie d’ouverture du lancement de cette campagne présidée par le Premier ministre, le Dr Boubou Cissé.

Après le mot de bienvenue du coordinateur des chefs des quartiers de la commune IV, Boubacar Tabouré, le maire Adama Berthé s’est réjoui du choix porté sur sa commune. Selon lui, la vaccination contre la rougeole est un geste simple et important. Par rapport à son élimination, il soutient que les moyens sont à la portée de notre pays. Adama Berthé a également souhaité voir dans les jours à venir, un Mali sans rougeole.

Le représentant adjoint de l’UNICEF au Mali, chef de file des Partenaires techniques et financiers du secteur de la santé, Felix Ackebo dira, pour sa part, que cette campagne permettra de vacciner 3,5 millions d’enfants de 9 mois à 5 ans. Cette campagne, selon lui, vient à point nommé, au moment où le nombre de cas de rougeole dans le monde a atteint des niveaux préoccupants. Aussi, en 2018, 98 pays ont signalé davantage de cas de rougeole. Chose qui marque un recul des progrès réalisés dans la lutte contre cette maladie très facilement évitable.

Ackebo  arevélé qu’au Mali, on a enregistré 249 cas de rougeole, allant du 1er  janvier au 12 avril 2019. Il a connu aussi 184 cas  à la même période, l’année dernière. Il a également rappelé que le Mali a déjà fait  trois campagnes de vaccination de masse contre la rougeole. Celles-ci ont été successivement menées  en 2007, 2011 et 2015.

Pour le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, l’organisation de la présente campagne de vaccination contre la rougeole sur toute l’étendue du territoire national se justifie par la résurgence des épidémies de cette maladie, pendant ces dernières années. Ce qui a motivé l’application de l’une des stratégies d’élimination en vue d’atteindre l’objectif, zéro rougeole d’ici 2020.

Toujours aux dires du Dr Cissé, cette campagne de vaccination coûtera à l’Etat malien et à ses partenaires financiers, notamment GAVI, un coût global de 1 338 739 816F CFA. Ces efforts financiers ont été faits dans le souci de renforcer l’immunité des enfants et de permettre l’élimination de la rougeole dans le pays. De même, une deuxième dose du vaccin anti rougeoleux sera administrée au cours d’une campagne de routine, quelques mois après cette campagne.

Et le Premier ministre de rappeler que la réduction de la mortalité due à la rougeole contribue substantiellement à l’atteinte de l’Objectif 3 du Développement durable (ODD). Aussi, le taux de couverture de la vaccination anti-rougeoleuse systématique est le principal indicateur de progrès vers l’atteinte de cet objectif.

Auparavant, une conférence de presse avait été organisée le lundi dans l’après-midi, pour informer les hommes des médias sur les différentes stratégies qui sont à mettre en œuvre pour cette campagne. La campagne se déroulera dans des lieux retenus, conformément à des localités. Elle se fera sous forme de masse. Et dès qu’un enfant est vacciné, un carnet lui sera remis sur place par les agents commis pour cette opération.

Diakalia M Dembélé

Source22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *