Train littéraire : N’Tji Idriss Mariko décrypte ‘’Nima le fils du Bonheur’’ aux passagers du train

Le professeur N’Tji Idriss Mariko était l’invité du train littéraire du jeudi 30 Août 2018 au restaurant La Gare de Bamako. L’auteur a embarqué les passagers du train littéraire pour un voyage inédit dans les entrailles de son dernier livre intitulé ‘’Nima le fils du bonheur’’ qui est un récit autobiographique édité par les éditions Cauris.

Après ‘’La Rançon de la désobéissance’’, ‘’Ciel d’Hivernage et autres contes du Mali, le professeur N’Tji Idriss Mariko a présenté son nouveau roman ‘’Nima le Fils du bonheur’’. Il a décrypté devant l’auditoire constitué des passionnés de la littérature, d’anciens camarades du lycée Terrasson des Fougères actuel lycée Askia Mohamed ainsi que devant la directrice des éditions Cauris Mme Dramé Kadiatou Konaré et son époux.

Le livre narre les aventures du jeune Nima né dans un champ en plein hivernage, son inscription à l’école française sous l’ordre du colon et les combats du jeune Nima et ses camarades normaliens au sein du lycée Terrasson des Fougères qui engendreront une insurrection. Le professeur Mariko plonge le lecteur dans l’ambiance du Soudan français (actuel Mali), de l’éducation que recevaient les enfants de cette époque loin de celle que reçoivent ceux d’aujourd’hui. Le professeur Mariko a fait savoir qu’il a eu une faillite dans l’éducation parentale et nationale et que nous récoltons les conséquences de cette démission. Selon lui, un romancier n’est pas un journaliste-reporter et que si l’imaginaire disparait de la littérature, elle perdra tout son sens.

L’auteur a évoqué les moult difficultés que rencontrent les écrivains au niveau des maisons d’éditions et d’inviter les jeunes à s’adonner à l’écriture qui est la seule manière pour lui de s’immortaliser. Le premier malien détenteur d’un doctorat en littérature, persuadé que les maliens ne lisent pas,  a invité les maliens à insérer dans leurs agendas la lecture. Le professeur Ali Nouhoum Diallo, compagnon de l’auteur au lycée Terrasson de Fougères a rafraichit la mémoire de Mariko et du public sur le quotidien des jeunes normaliens au sein du lycée tout en félicitant le professeur Mariko pour son combat pour le Mali. Signalons que le livre du professeur N’Tji Idriss Mariko ‘’Nema le fils du bonheur’’ édité par les éditions Cauris coute 6000FCFA et est disponible dans les éditions Cauris.

Moussa Samba Diallo

SourceLerepublicainmali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *