Un dernier hommage au sergent-chef Dramane Koné

La Police nationale a rendu mardi 30 avril un dernier hommage au sergent-chef de police Dramane Koné, arraché à l’affection des siens dans la nuit du 29 avril 2019, des suites d’une agression par la population au cours d’une intervention de la Police nationale.

 

La cérémonie funèbre s’est tenue à l’Ecole nationale de police, en présence du Directeur général adjoint, le Contrôleur général Moussa Boubacar Mariko, ainsi que des collègues, amis et parents du défunt.

Le mardi dernier, la police nationale s’est rassemblée autour de la dépouille mortelle du sergent-chef de Police Dramane Koné, arraché à l’affection des siens dans la nuit du lundi 29 avril 2019, des suites d’une agression par la population au cours d’une mission de police.

Né le 02 mai 1987 à Bamako, de Mory et Neissa Diaby, après ses études fondamentales sanctionnées par le DEF, il se présente au concours direct de recrutement d’élèves sous-officiers en qualité de chauffeur. Après son admission en 2009, il fut nommé élève sous-officier de police suivant l’arrêté n°10008 MSIPC-SG du 05 janvier 2011, spécialité chauffeur. Par la décision n°2012-0998/DGPN-DF du 31 mai 2012, il fut admis à l’examen de fin de cycle d’élèves sous-officiers de police.

Par l’arrêté n°2012-1530/MSIPCSG du 14 juin 2012, il fut nommé sergent stagiaire de police. Ayant satisfait aux exigences du stage probatoire, il fut titularisé dans son emploi et nommé sergent de police 1er échelon par l’arrêté n°20130001/MSIPC-SG du 03 janvier 2013 pour compter du 1er mars 2013.

Durant sa courte carrière, le sergent-chef Dramane Koné a servi au commissariat de police du  11ème Arrondissement, son premier et dernier poste. Élément discipliné, courageux, exemplaire et surtout gros travailleur, le regretté sergent-chef était apprécié par sa hiérarchique.

Aujourd’hui, il laisse derrière lui une veuve et trois enfants inconsolables.

Dors en paix Sergent-chef Dramane Koné, que la terre te soit légère.

Ousmane DIAKITE

SourceLe Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *